23 juillet 2021

Comment réaliser un benchmark UX ?

benchmark UX

Le monde des affaires devient de jour en jour une jungle où la concurrence est omniprésente. Cette concurrence accrue met toutes les entreprises, quelle que soit la taille, devant un challenge continu. Pour survivre, prospérer et être pérenne, une entreprise se doit d’adopter des techniques nouvelles efficaces. C’est la garantie de sa survie et de son émergence.

Le Benchmark, c’est quoi ?

Le Benchmark est en fait un outil marketing crée par Xerox. Il est très sollicité par toute entreprise voulant rester compétitif. Cet outil permet d’étudier la concurrence et d’analyser les pratiques de cette dernière. Grâce à ces deux principales actions, une entreprise connaît ses adversaires, leurs fonctionnements. Elle peut par la suite adapter sa propre stratégie en adoptant un process plus ingénieux. C’est une bonne façon de devancer la concurrence, de trouver de bonnes idées.

Le benchmark se distingue pourtant des autres outils d’analyse. En effet, avec cette technique, l’analyse concurrentielle ne s’arrête pas un seul domaine d’activité. Habituellement, une analyse marketing concerne en premier lieu les concurrences avec les mêmes produits ou services. Le benchmark innove et étend ses activités vers d’autres volets comme l’amélioration continue au niveau même de l’entreprise, en tenant compte bien entendu de chaque mouvement extérieur.

benchmark experience utilisateur

Les étapes de réalisation du benchmark UX

Pour mettre en place cette stratégie dans une entreprise, 5 étapes sont incontournables.

  • L’évaluation
  • Le choix des entreprises pour effectuer la comparaison
  • La collecte des informations
  • L’analyse des données
  • La communication du Benchmark

La première étape consiste à bien connaître son entreprise (logiciel, maintenance, logistique…), mais également ses produits ou services. Le benchmark UX permet alors de détecter les bonnes et mauvaises pratiques pour mieux adapter une remédiation si nécessaire.

La deuxième étape concerne l’analyse de la concurrence directe, mais aussi indirecte. C’est à partir de ce choix que l’analyse comparative va se baser. Ce choix doit se faire avec minutie.

À la troisième étape, il s’agit d’accumuler différentes informations à utiliser par la suite. De ces informations va dépendre la bonne stratégie à adopter.

L’avant dernière étape prend en compte les données collectées et les utilisent pour asseoir la démarche benchmark à suivre. Les données récoltées sont analysées, de façon à en tirer des démarches plus efficaces et des corrections à apporter pour améliorer la stratégie déjà en place.

Enfin, il reste la mise en place de la communication Benchmark. Il ne faut pas oublier la première vocation d’un site d’entreprise : séduire les internautes. De cette séduction va découler d’autres diverses visions comme les convertir en prospect, en client, mais encore en fidèle suiveurs. L’UX design devient alors un atout majeur, vu que cette discipline, avec son design interactif, augmente la performance d’un site pour être ergonomique et conforme à la demande des utilisateurs.

Avec ses plusieurs années d’existence, le benchmark UX ne se laisse pas oublier. En effet, cet outil reste toujours sur le devant de la scène et garde la sympathie des utilisateurs malgré la venue incessante de nouveau logiciels et nouvelles stratégies. Benchmark UX a fait ses preuves et son efficacité n’est plus à prouver.

Pourquoi confier son Benchmark UX à un professionnel ? 

Vous savez désormais un peu mieux ce qui se cache derrière le terme de Benchmark, ainsi que les grandes lignes pour effectuer un benchmark ux. Il faut maintenant se lancer. Il est relativement simple de trouver des exemples de Benchmark sur internet, mais il est déjà beaucoup moins simple de le mettre en œuvre. Ainsi, nous saurions trop vous conseiller de faire appel à une agence, pour éviter de perdre du temps, voire de perdre de l’argent en tirant de mauvaises conclusions. 

Une agence va vous aider sur plusieurs points :

  1. Elle va vous donner les règles ergonomiques pratiques qu’il sera important de respecter, au moment de la création ou de la refonte de votre site ou de votre application. En effet, contrairement à ce que vous pourriez croire, même si les grandes règles sont communes à tous, il peut y avoir de légères différences en fonction du sujet abordé. Rassurez-vous, une bonne étude de la concurrence permettra à une agence sérieuse, de trouver ce qui est intéressant chez vos principaux concurrents. Le cas échéant, l’agence va également regarder et optimiser les bonnes idées sur votre site et aussi voir ce qui fonctionne moins, voire pas du tout. 
  2. Une fois cette étude concurrentielle effectuée, l’agence va travailler pour vous proposer plusieurs optimisations possibles. Vous vous en doutez bien, de nombreux test A-B seront nécessaires. L’agence aura donc besoin d’un panel de testeurs qualifiés qui donneront un avis objectif et constructif. Avant de vous engager avec une agence, il est donc important de poser la question sur ce point.
  3. Une fois la phase de test terminée et validée, il faudra alors passer à la mise en production. Attention, cette étape peut sembler simple au premier abord, mais c’est loin d’être le cas. Il faudra absolument que l’équipe chargée de la mise en ligne respecte à la lettre le cahier des charges, fourni par l’agence. Dans certains cas, il se peut que l’agence qui réalise le benchmark s’occupe également de la production. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lui demander qu’elle vous recommande un professionnel capable de suivre les recommandations. 

Sachez enfin que l’UX et le design global de votre site (ou votre application) devront être revus, en moyenne, tous les deux années. En effet, les habitudes et les attentes des utilisateurs évoluent avec le temps. Il faudra donc le prévoir dans votre plan marketing et dans votre budget.